AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Fedelmid
Amuse toi bien sur le forum !
Un évent est en cours
Pour plus d'infos rendez vous ici !

Partagez | 
 

 Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Sam 1 Oct - 12:14

Quand l'inculture pose problème...
Idiotie ou inculture ?


-Non franchement, j'ai la flemme de bosser là, tout de suite...
Les yeux braqués sur mon camarade, je jouais avec la manche de mon gilet, essayant d'apercevoir dans ses yeux, une lueur compatissante, mais en vain. Celui-ci n'était pas enclin à m'écouter ou encore à se laisser raisonner. Je me remis droit sur ma chaise en soupirant, cherchant à la vitesse de l'éclair une solution pour éviter de devoir travailler avec cet élève si nuisible à ma pause. Il y a quelques heures, un autre Dragsmir m'avait rapporté que le professeur ne comptait pas faire son cours pour une raison, jusqu'ici inconnu et bien sûr, à mes yeux cela était comme un super beau cadeau tombé du ciel.

Seulement, en allant en salle de repos, le malheur s'était emparé de moi et me fit tomber sur cet élève si enquiquinant qui ne pensait qu'à travailler et qui, je-ne-sais comment, réussissait presque à me faire bosser alors que nous étions en pause, un mélange de dégoût et d'amertume se faisait en moi. Peut-être que cela paraît exagéré pour une si petite chose mais voilà, je suis ainsi, profiter du temps libre que l'on me laisse est devenu un passe-temps et que l'on ne me laisse pas pratiquer ce « loisir » me frustrait légèrement, non, extrêmement, et ce, pendant un bon petit moment, cet élève était donc l'une des raisons de mes grandes frustrations.


Avec regard qui se voulait attendrissant, je lui murmurai un petit « please » afin qu'il comprenne que ce n'était vraiment pas le moment pour moi de plonger le nez dans les révisions et tout ce qui touchait au boulot. Mais comme la vie semblait vouloir piétiner tous mes espoirs de passer un après-midi reposant, il fallait que je sois tombé sur un gars complètement butté.

-Mais ! On est en pause !
-Raison de plus pour que tu bosses...
-Arrêtes, j'ai de superbes note.
-Mais tu n'as pas toujours 20, donc ce n'est pas suffisant.

On croirait entendre Lyra. Celle-ci me suit n'importe où, ce n'est pas possible. Après un râle de mécontentement, je souris légèrement, amusé :
-Ok je me rends, bossons.

Il hôcha la tête et s'apprêtait à ouvrir son livre quand il se stoppa dans sa lecture, les yeux scotché sur un point fixe et la bouche grande ouverte :
-Heu, fermes la bouche c'est malpoli.

Il ne m'écoutait pas.
Qu'a-t-il ? Une question qui me trotte encore dans la tête, raison pour laquelle j'orientai mon regard vers la porte d'entrée et en une fraction de seconde, les élèves se mirent à crier, du moins certain, puisque je ne fis que me boucher les oreilles. Plusieurs cris se refirent et je pus entendre quelques-uns dire : regarde, c'est elle ! Elle est plus jolie en vrai qu'en photo ! C'est Lyli ! J'arquai alors un sourcil en regardant la jeune fille vers qui étaient tournés tous les regards, une fille au corps élancé et à la chevelure couleur miel.

-Tu te rends compte ?! Lyli est ici, mais comment ça se fait ?!
-Calmes-toi ? Je ne la connais pas cette fille...
-Tu ne connais pas Lyli ?
Il me fit les yeux ronds, l'impression d'être inculte se fit en moi.

-Je sais qu'elle s'appelle Lyli et..
Je me disais bien que tu la connaissais.
-Tu viens de dire son nom en fait,
Il râlait alors d'exaspération :
-Tu ne remarque rien en la regardant.
Je me mis à réfléchir à une vitesse toujours aussi fulgurante :
-C'est vrai qu'elle est séduisante mais...
Il m'interrompit à nouveau en hurlant comme si un démon s'était emparé de lui, un instant, je regrettais de ne pas être avec lui, les yeux rivés sur nos cahiers de cours, surtout lorsqu'il me prit par mon gilet et se fit une place pour se retrouver face à la demoiselle qui se tournait vers nous, sous les exclamations des autres élèves toujours aussi excités.


-C'est Lily Ashley, une superbe chanteuse ses parents chantent et elle aussi, elle à une voix d'or !


Tout excité, il l'était comme un quart des personne de la pièce et moi, je me retrouvai comme un  beau crétin face à la fille qui m'était toujours aussi inconnu, le malaise se dispersait dans tous les recoins de ma tête.

-Heu,Hé bien bonjour mademoiselle Ashley, je suis vraiment désolé de ne pas vous connaître.

Un sombre crétin, là oui, je l'étais et je le savais, à un tel point qu'un sourire nerveux se fit sur mes lèvres, à l'avenir, je me ferai une joie de regarder l'actualité parce que lorsque je sens des regards choqués sur moi, l'immense envie de me barrer à la vitesse de l'éclair est la seule chose à laquelle je pense...

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Ven 7 Oct - 15:04

Un étrange vacarne
Bon rien de mieux que de compter en ses amis un sniffeur de fleur au cœur tendre~
Ne sachant que faire, une envie de meurtre, mais de qui ? De mon cher phylli' a coté de moi ou mes fan désespérant, ou bien alors serait-ce les deux je ne sais pas.

Je me mis en mode observation, car oui, cela servait toujours d'observer autour de nous, savoir déjà si la solution fuite était envisageable, car oui, le quotidien d'une personne ayant des fans n'est pas de tout repos, surtout une personne qui ne les aime pas du tout.

Alors je ne suis pas adepte des rumeurs, mais de la a penser que le « sniffeur de fleur » n'était autre que phylli', oui, j'avais décidé de l'appeler comme ça, cela me plaisait drôlement, bref revenons à nos moutons, j’utilise cette expression même si je la trouve étrangement stupide, bon passons donc j'avais entendue qu'une certaine personne aimait sniffer des fleur, enfin un de mes fans m'avait interdit de l'approcher et maintenant, on me dit que mon « ami » est-ce sniffeur en question... Je le trouve de plus en plus intéressant comme garçon !

Mais non enfin pour en revenir à l’option fuite, je crois que le moment et bien choisi pour fuir, car phylli' ayant sans doute envie de fuir mes fans, il commençait a n’emmener loin d’eux en me tenant pas le bras,

« Eh oh calme toi, je ne sais pas pourquoi tu m'as embrassé, mais j’espère que tu ne me compares pas a une fleur, ce que tu as l'air tant d'aimer vu ta réputation ! »

Oups, je posais ma main sur ma bouche, qu'elle bêtise, je viens de sortir je n'ai pas dans mes habitude de ne pas réfléchir avant de parler, mais lui, mon chère Phylli' sniffeur de fleure ne me laissais vraiment pas indifférente et je trouvais sa vraiment perturbant.

Bon maintenant, je n'attendais pas sa réaction sachant qu'il ne risque pas de prendre ma remarque avec un grand sourire.

Mais bon après tout n'es-ce pas sa qui m'as plus chez lui des le début?Si un peu même si cela allait maintenant causé sa perte tragiquement tuer par des...pots de colle, oui il n'y avait que se terme la que je pouvait employer, car des fans je n'en ai pas et puis je ne trouve pas ce qu'il me trouve, il ne connaisse rien de moi il crie sur l'ignorent a mes coté mais au final ne sont-il pas ignorant eux aussi?Il ne connaissent rien de moi après tout, il ne connaisse de moi que ce que j'avais envie de leur faire croire point final.

Une fois plus loin, je cru être sauver mais en vain, ils sont partout, eyt ne me laisseront jamais,
Un frisson m’emparai, j’espère être capable de m'en débarrasser un jour, il faut garder d'espoir !
(c) sweet.lips


Dernière édition par Lily S. Ashley le Lun 7 Nov - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Sam 15 Oct - 19:40

Quand l'inculture pose problème...
Drôle de fille


Mon année risque de s'avérer être longue et dur.


En cherchant à m'aider, celle-ci a peut-être ruiné mon espoir de calme et de tranquillité s'estompait petit à petit devant mes yeux. N'avait-elle pas compris que voir son idole défendre un autre faisait plutôt mal et avait des chances d'envenimer la relation entre le fan et la victime ? Cela allait être mon cas, mais avec un quart des occupants de la salle. Un soupir inaudible parvint à s'échapper de ma bouche crispée, en réalité, je ne donnais guère d'importance à leurs réactions de petits enfants gâtés pourrie et complètement ignorant, peut-être était-ce dur dit comme cela et pourtant, se fut les seuls mots me venant à l'esprit rien qu'en songeant à cela. L'indifférence me rongeait de l'intérieur, positif ou négatif ? Je n'en savais que trop rien et pour tout dire, cela n'était peut-être pas si important que ça en eût l'air à mes yeux. L'impression d'avoir créé une tension pesante se fit, le simple regard brûlant de mon camarade me donnait l'envie de chercher un petit coin plus tranquille à l'abri de ces pauvres enfants m'entourant, la princesse et moi.


Princesse. Un petit nom lui allant à merveille.
Une princesse entourée de ces pauvres villageois, admirant sa manière de se comporter, rêvant de sa chevelure doré et enviant sa réputation de petite célébrité.

Mais si l'on partait de ce principe, du rôle de la bête,  j'aurais hérité.

Un sentiment de bien-être finit par naître en moi, sans doute dû à l'amusement que me donnaient ces jeunes gens, la bouche grande ouverte devant Lyli, peut-être était-ce déplacé de l'appeler par son prénom ? Une question qui s'estompa rapidement lorsqu'elle me tirait hors de cette foule si pesante et nuisible à ma tranquillité, même si dit comme cela, cela peut paraître un peu abusé. Comme je le souhaitais, on se rendit dans un petit coin plus tranquille, un sourire s'était déjà affiché sur mon visage, celle-ci me faisait déjà bien rire. « Son ami » j'étais en à peine cinq et longues secondes, quelle drôle de fille que voilà, mais je me devais tout de même de la remercier, même si à vue d'œil, elle semblait louche, surtout lorsqu'elle déclarait être  ravie de me rencontrer. Devais-je dire de même ? Non, plutôt me taire.
Son regard se baladait soudainement sur moi, et le sentiment d'être déshabillé du regard grossissait en moi et je ne savais pas si je devais être gêné ou flatté, autant ne pas choisir.

-De même...


Brusquement, elle me demandait si travailler avec elle me plairait, du moins, c'est ce que je compris. Je n'aimai pas passer pas quatre chemins, aller droit au but était-ce que je préférai et l'anxiété dont elle faisait preuve s'avérait être contagieuse puisque le stress s’emparait de mon corps, mon dieu, je détestais gêner quelqu'un puisque cela jouait sur mes propres émotions, et même si je n'éprouvais pas l'envie de travailler avec qui que ce soit, je me devais d'accepter ma très chère camarade. Un rictus se fit sur mes lèvres et avec difficulté, je parvins à garder mon air serein afin de rassurer la princesse aux cheveux d'or :


-Oui bien sûr, en bonne compagnie c'est toujours un plaisir ! Et puis, j'aurais une chance de faire plus ou moins ta connaissance, vu que l'on me le reproche.

Pour être honnête, tous ces simples petits mots que je lui disais n'étaient pas des mensonges. Si connaître cette jeune fille qui se prétendait normal pouvait servir, alors je ne raterais pas l'occasion de passer du temps en sa compagnie. Je tendis gentiment la main et attendis qu'elle me la serre avant de l'emmener à une table pas très loin d'ici pour m'y installer et lui faire signe de s'asseoir à mes côtés même si j'espérais ne pas la gêner en étant proche d'elle.


-Bien avant de travailler... Qui es-tu au juste chère Lyli ?
Le regard posé sur elle et les doigts entremêlés, j'analysais chacune de ses réactions en attendant une réponse de sa part.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Jeu 20 Oct - 16:13

Drôle de jeune homme.
Telle une poupée tu dors quand l’on te le dit, tu joues quand on te le dit et tu mourras quand on te le dira.


Woh pour le rôle de la reine de la bêtise, on peut dire, je suis la mieux placée pour le jouer, quand même tomber sur un garçon et prétendre être son amie alors que je ne le connais même pas, je soupirai et me remis à « examiner » mon interlocuteur, il ne m’avait pas encore donné de réponse en espèrent qu’il ne soit pas trop fâché.

Bon, c’est déjà bon d’un côté, il veut bien travailler avec moi, le seul problème et qu’il veut en savoir plus sur moi, et alors oui, les autres n’étaient pas contents qu’il ne me connaisse pas et alors ? Je ne voulais pas qu’il sache qui j’étais, je veux être une fille normale maintenant, mais bon, je n’ai plus envie de lui mentir.

« Pourquoi apprendre à me connaître et puis tu ne vis pas pour l’opinion des autres non ? Ne fais pas attention à leurs remarques ! »

Bon, j’avoue, que ce n’était pas facile, à cause de mes parents, je suis connue et que je le veuille ou non, je ne pourrais jamais paraitre normal aux yeux des autres, mais ça, je ne le sais que très bien.

Mais bon bien que je n’eusse pas envie de faire une autobiographie, il m’avait quand même sorti d’un grand pétrin, mais surtout d’un passage à l’infirmerie, oui, car sans lui, je me serais retrouvé avec une migraine liée aux cris, je devrais avoir l’habitude, mais non, bizarre.

Il me tendit sa main, je la pris sans hésitation, ce qui d’ailleurs me surpris vraiment, je me demandais ce qu’il me réservait encore ce garçon, puis je partis m’asseoir à ses côtés pour me mettre à travailler.

Ah le boulot, si seulement on aurait pu s’y être mis directement, eh bien non le jeune homme était vraiment sérieux et voulait réellement savoir qui j’étais.

Avec son air, on aurait pu croire que la presse venait de me prendre en photo en plein vol, oui, on aurait pu croire que je me trouvais dans un commissariat et que ma vie en dépendait, peut être en fessais-je un peu trop, mais son regard me faisait froid dans le dos, je me sentis trembler, par peur qu’il sache qui je suis ? Ou juste en voyant l’expression si profonde qu’il abordait.

« Si je te dis que je suis une simple élève qui s’habille comme sa star favorite, tu ne me croiras surement pas hein ? »


Je marquai une pause, ma vie n’était pas passionnante, je ne savais quoi raconter, elle était fade et répétitive oui, les personnes qui veulent devenir une célébrité ne savant pas dans quoi ils mettent les pieds le milieu du spectacle et lassant à la fin, mais contrairement aux autres, je n’ai pas choisi cette voie, même si au final, elle me fascine.

« Mes parents sont des célébrités, de grand chanteur, et voilà pas très intéressant, tu vois, ils en font tout une histoire pour rien, mais bon parlons de toi maintenant, mais avant ça, je crois ne pas m’être présenté correctement à cause des fans de mes parents, je m’appelle Lily Ashley enchanté »

Ce n’est pas un mensonge, je ne lui ai juste pas tout raconté, mais il ne fallait pas croire que j’allais tout lui dire.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Jeu 20 Oct - 17:27

Quand on se questionne en silence
N'ai pas peur !


Rire.

Ce fut la première chose que je fis lorsqu'elle me pria de ne pas faire attention à leurs remarques. Elle avait beau avoir raison, je voulais savoir qui elle était, mais ni pour que l'on me fiche la paix ni par intérêt, tout compte fait. Une assez étonnante jeune fille qui me faisait me poser bien des questions, raison pour laquelle je voulais connaître son identité. Et même si elle ne souhaitait pas me le dire, j'avais l'intime conviction que je le serai bien assez tôt avec toutes ces furies qui voulaient ma peau et qui la vénérait telle une déesse. Du moins, s'ils ne m'ont pas fait trépasser avant. Dieu que c'est drôle, mortellement drôle. Je ressenti brusquement le sentiment de l'effrayer. Pourquoi ? Sans doute à cause de son regard ou encore sa manière d'agir, je ne le savais pas, mais était-ce réellement important de le savoir ? Sans doute pas. Tout ce qu'il fallait, c'est que je détende l'atmosphère et que je me force à arrêter de la fixer afin de sonder son âme.


Mais le problème dans toute cette affaire, c'est que je n'arrivais pas à détourner le regard et tout cela s'était entièrement de sa faute puisqu'elle me sortit une phrase digne d'une folle ayant fui d'un asile. Je retins un soupir d'exaspération ou de désespoir. Le simple fait de dire « Si je te dis que je suis une simple élève » était suspect. Non seulement, elle ne savait pas mentir, mais en plus, elle se faisait inconsciemment ou non passer pour une pauvre écervelée que la vie n'avait pas gâtée. Il est vrai que mes propos paraissent certainement durs, mais c'est ce que je pensais et je ne pouvais les formuler autrement en mon simple esprit de Dragsmir. Oh non, ne mettons pas les Dragsmirs dedans Phyllisias. Tu es simplement dur de nature. Et tout compte fait, je me demande si je ne suis pas moi-même atteint d'une maladie inconnue pour me parler à moi-même avec tellement d'entrain. Sans doute de la schizophrénie ? Nulle doute, un début.


Oh mais n'oublions pas notre petite interlocutrice blonde qui vient d'ouvrir sa petite bouche...

Je finis donc par m'échapper de mes pensées, bien que tenté d'y retourner afin de me faire la guerre, mais oublia complètement cette idée lorsqu'elle m'avouait que ses parents étaient apparemment des célébrités. Ce qui pourrait expliquer son succès. Néanmoins, je me posais cette question : qu'est-ce qu'une petite starlette faisait à Fedelmid ? Ses parents avaient accepté de la laisser partir en sachant que leur pauvre petite fille chérie risquait de souffrir de leurs succès ? Quelque chose ne tournait pas rond dans toute cette affaire, mais je n'allai pas chercher plus loi. Je ne pense pas qu'elle souhaite que je m'aventure dans sa vie privée et ça, je ne peux que le comprendre puisque j'ai moi-même des choses à cacher, ce qui nous fait sans aucun doute un point commun. Je remercie la vie de ne pas lui avoir attribué la télépathie, parce que si elle parvenait à lire dans mes pensées, je pense qu'elle me prendrait vite pour un pauvre taré qui ne se pose que des questions. Du moins, j'espère qu'elle ne possède pas ce pouvoir...


-Je vois je vois. C'est donc compréhensible que les autres se jettent à tes pieds..ou peut-être pas tout compte fais.

J'hésite. Je me vois mal me jeter à terre face une idole que j'admire et que j'adore, de plus avant de faire cela, il faudrait déjà que j'en trouve une que je pourrais aimer et là, je l'admets, c'est réellement mal parti. Que m'arrive-t-il ? Je vois le mal partout en ce moment, c'est bien drôle tout cela. Tout à coup, j’arquai un sourcil, que voulait-elle savoir de moi ? Je n'avais rien à dire de Phyllisias Marsh moi, il n'avait pas autant de succès que miss Ashley. Un demi-sourire se fit sur mes lèvres tandis que je réfléchissais. Que puis-je bien dire ? Un truc bien merdique me vint en tête.


-Ah bah moi, je suis un « simple » élève qui n'a pas de vie en fait.

Voilà, ceci est la seule chose qui m'était venu à l'esprit.
Ne cherchez pas plus loin princesse Ashley, ceci serait mauvais pour vous et pour moi.

En préférant me taire, je pris mon petit bloc-note. Un bloc-note qui me servait à écrire n'importe quoi et en ce moment je l'avoue, j'avais besoin d'écrire n'importe quoi si je ne voulais pas les dire...


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Dim 23 Oct - 20:41

Qui est-tu?
Telle une poupée tu dors quand l’on te le dit, tu joues quand on te le dit et tu mourras quand on te le dira.


Je me demandais bien ce quoi suscitais le rire chez mon interlocuteur, quelle était la raison de son rire ? Qu'avais dit de marrant ? Je le trouvais bien étrange ce garçon.

Mais bon n'ayant pas envie de me creuser la tête plus que ça et n'ayant qu'une seule envie qui n'était autre que de travailler dans le silence le plus complet pour une fois, je retins de faire une réflexion.

Mais bon, j'aurais aimé pouvoir travailler, mais le regard du garçon a coté de moi ne me terrifiait pas non mais me mettais très mal à l'aise priant pour qu'il arrête de me regarder, mais il continua ce qui commença à m'agacer.

Mais rien qu'en le regardant de plus près, je sue ce qu'il pensait, il était surement en train de douter, que ferait une star ici, tant mieux j'espère qu'il me laissera tranquille, en tout cas, je l'aime bien donc je n'ai pas envie de mal m'entendre avec lui.

Par bonheur, il finit par admettre que la cause de mon succès pourrait être mes parents, enfin pas totalement, que suis-je censé répondre a ça moi, s'il ne me croit pas, eh bien, il a raison de ne pas me croire, car je n'ai pas tout dit, mais bon inutile de le dire, car à mon avis, il a déjà tout deviné et puis avec mes fans qui me demandent un concert même s'il ne l'avait pas découvert de lui-même, il finira par le savoir.

Mais non finalement, il m'agace-je le déteste, surtout le fait qu'il insiste sur "simple élève" bon oui, je suis une star qui a tenté de se faire passer pour ados comme les autres oui, mais c'est tout à fait normal de vouloir être comme les autres non ? Les gens veulent devenir des stars pour être populaires, mais une fois devenue populaire, ils veulent redevenir normaux, comme les autres, au final l'Homme ne saura jamais ce qu'il veut vraiment.

"Eh bien, tu m'en vois jalouse, mais bon, j'ai l'œil pour savoir quand on me cache des choses mon ami, et toi, je suis sûr que tu as plein de choses a cacher, mais soit si tu ne veux pas en parler, nous avons tout notre temps pourquoi se presser"

Alors qu'il écrivait quelque chose sur son calepin interrompant notre "conversation" du bruit me vint aux oreilles, malheur pas eux, mais bien heureusement, ils étaient loin et donc ne nous avaient pas vus, je poussai un soupir de soulagement pour enfin reposer les yeux sur mon étrange ami.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Mar 25 Oct - 16:02

Quand on se sent étouffer
Finalement, ais peur...


Mais qu'elle est divertissante cette jeune fille.
La conviction de l'agacer se propageait en moi aussi rapidement qu'un éclair. Est-ce normal que je trouve cela drôle ? Je ne pense pas, mais cela ne va pas m'empêcher de me marrer. Je suis un mauvais garçon, oui je le sais et ce n'est pas si dérangeant tout compte fais, du moins pour moi, il faut dire que pour mon entourage, je me fiche un peu de leurs avis à mon sujet ce qui tout à fait normal. Je le pense sincèrement puisque ceux qui se préoccupe de ce que pensent leurs entourages sont complètement idiots. Sans doute le savent-ils ? Mais pourquoi n'essayent t-ils pas de changer ? Tout cela est si insensé que je risque de finir par m'embrouiller seul comme un sombre crétin né.Je l'avoue, je me suis encore perdu en mon esprit et j'ai fini par oublier mon interlocutrice blonde à nouveau, ce n'est pas possible, j'ai pourtant bien dormi cette nuit. Mon corps est compliqué, pourquoi chercher plus loin ? Contentes-toi d'observer la princesse et écouter ces paroles si inattendu.


Un autre sourire espiègle se créait sur mon visage de pauvre crétin toujours plongé dans ses songes.
Miss Ashley serait persuadée que moi Phyllisias Marsh, je lui cacherait des choses ? Pourquoi de tels convictions ? Je ne lui cache strictement rien, du moins en temps que Phyllisias mais disons que Shyne Hennessy à décidé de prendre de bonnes vacances pendant une durée indéterminé et ne souhaitait pas que l'on dérange monsieur pour le moment. Je posai alors le crayon qui ne me servait plus à rien puisque ma séance d'écriture était fini et que la demoiselle avait attiré ma curiosité et l'envie de m'amuser un tout petit peu avec elle.

-Intuition féminine chère Ashley ? Dans tous les cas ne jamais s'y fier lorsque vous vous adressez à Phyllisias Marsh

Un bien bon schizophrène, j'étais.
Bon dieu, c'est si hilarant de jouer avec le passé et le présent. Sarcastiquement drôle. Qu'elle ait l'impression que je m'amuse à la tourner en bourrique ne m'étonnait guère et pourtant ce n'était même elle qui était visé par cette humour si étrange, mais plutôt moi. Oui, je me moque volontairement de moi-même, je blague sur des choses aussi auto-dénigrante pour simple plaisir personnel et sans aucunes raison, ce n'est pas normal, je ne suis pas normal et cela me divertis. La chère Lyli devrait prendre ses jambes à son coup, rien que pour me fuir, je suis fou aujourd'hui, ou peut-être tous les jours. Je n'en sais que trop rien.

Soyons honnête pour une fois :

-Hé bien...Je suis un élève ayant fui ses parents en me réfugiant à Fedelmid tout simplement.

A moitié ais-je oublié de mentionner.
Laissez-moi rigoler.

Je me levai brusquement en voyant un peu plus loin quelques élèves nous ayant sans aucun doute suivis, sans doute pour surveiller nos faits et gestes, ce qui eu le don de m'exaspérer au plus au point. Décidément aujourd'hui n'était pas du tout ma journée et le simple fait d'y penser me fatiguait grandement. Une drôle d'idée me vint en tête. Certes, une superbe idée mais un peu trop osé pour moi enfin, si j'y pense c'est que ce n'est peut-être pas si impossible pour moi et mon esprit ?

Trop de questions, je me pose trop de questions.

Finalement je me dirigeai vers Lyli et me pencha vers elle en l'observant un instant. Si elle voulait avoir peur, c'était le bon moment, si elle voulait me gifler, ce sera le bon moment.

Je posais tout doucement mes lèvres sur un coin de sa bouche, au bon endroit pour ne pas réellement l'embrasser. Tout ça juste pour faire un scandale parmi les petits imbéciles qui se sentait déjà outrés.
C'est depuis un moment que j'avais décidé de faire ce petit coup si drôle pour moi à l'égard des petits fans plus loin, mais ce que je n'avais pas planifié, c'était d'apprécier ce que je venais de faire. Je me redressai plus ou moins vite pour l'observer. Pas le moindre gêne souillait mon esprit, simplement de la stupéfaction. Cette petite idole ne me laissait-elle pas indifférent à son charme ? Étonnant oui, ça l'est de plus, pas un seul mot ne pût sortir de ma bouche, encore une conséquence de mon désarroi.

-Je...
-Phyllisias !
Et mince, moi qui avait fini par ouvrir la bouche. Mon camarade de devoir se ruait sur moi, je dû l'éviter pour ne pas le percuter mais il réussit tout de même à me saisir par les épaules. Ses yeux ronds étaient scotchés aux miens, qui étaient sans doute plus ou moins indifférent

-Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ?

Plus ou moins avais-je envie de lui répondre mais le fait que l'on se retrouve entouré en un quart de seconde par les autres fans m'empêchait de dire le fond de mes pensées. En râlant, j'envoyai valser sa main à l'aide de mon épaule et lança un air à la fois désespéré et amusé avant de retourner m'asseoir, le bruit que faisait le petit groupe d'épagneuls me fatiguait tellement que je me senti obligé de m'asseoir. Tout à coup, j’eus une drôle d'impression. N'étaient-ils pas en train de parler entres eux ? Ce n'était pas rassurant surtout lorsque je voyais les coups de regards qu'ils nous lançaient, à moi et Lyli alors que celle-ci n'avait rien fait.
Je suis épuisé et toi Lyli, l'es-tu ?



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Sam 5 Nov - 12:33

Qui est-tu?
Telle une poupée tu dors quand l’on te le dit, tu joues quand on te le dit et tu mourras quand on te le dira.


Une fois fini d’écrire je le vit à nouveau se perdre dans ses pensés n’importe quelle personne aurait pu mal prendre ce geste, mais pas moi, je savais que cet homme était  ignorant en tout point et puis je le suis moi-même d’une part et je pense que nous avons tous en nous une grande part d’ignorance même si on l’ignore.

Un drôle de sourire naquit sur son visage tout cela n’annonce rien de bon, et je commence vraiment à me demander qui peut bien être cet homme surement pas un simple élève, et puis peut-être même est-il une de ses personne qui se cache sous un faux prénom ! Oh, non on se calme je sais que j’ai tendance à aggraver les petites choses, mais pourquoi aurait-il changé son prénom ? C’est mal !

Enfin je suis mal placé pour parler, Lily, beau mais faux prénom mes parents m’ont un jour appeler comme ça et m’ont plus  tard expliquer que maintenant j’allais vivre en tant que Lily, donc aurais-je du dire adieu à Millya ?Non peut être est-elle encore présente, mais bon calmons nous je parle comme si elle était une autre personne, non juste mon vrai prénom j’ai effectivement garder mon nom de famille mais mes parent m’ayant interdit de révéler mon vrai prénom pour je ne sais quelle raison m’ont donner « Lily ».

Pas que je ne l’aime pas, je le trouve même très beau, mais je suis un mensonge alors, eh oui si mes fans savait sa peut être qu’il me traiterait de menteuse et qu’il me laisserait enfin tranquille, enfin, les rêve c’est beau mais il est temps que je me calme.

Et rien de mieux pour me calmer qu’un baise….Hein ?!Notre chère Phyllisias était en train de m’embrasser, enfin non ce n’est pas un baiser vu qu’il n’est pas tout à fait sur mes lèvres mais quand même !

Mais malgré ça, je devrais avoir envie de le repousser et de le frapper mais aucune envie ne me vint a part peut-être de profiter.

Mais non réfléchit un peu idiote tu ne l’aime pas comment pourrait tu apprécier le baiser d’un inconnu qui ne l’ai pas vraiment.

Une fois éloigner de moi, je vis une scène d’horreur, mes fans était là avec une envie de meurtre, non mais alors il aurait fait ça pour… Je vais le tuer, lui est comme les autres je le déteste et dire que je me sentais bien quand il m’a « embrassé » mais quelle belle idiote je fais je ne vaux pas mieux que ma mère, et puis zut qu’il se fasse tuer par mes fans.

Même ayant pensé ça je ne pouvais les laisser faire j’étais prête à intervenir si par malheur ces idiot de fans s’approchaient trop de lui !

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Dim 6 Nov - 18:11

Sorry Miss !
Lorsque tu apprécies ton crime..


-Tu sais, l'envie que je ressentais en cet instant était si intense que je n'ai pas pu me contrôler

Oui, bien sûr que je me fichai de lui. Pour la simple raison qu'il réagissait, lui et ses camarades, comme je le voulais, ce qui voulait dire dans le mauvais sens. Je me balançais sur ma chaise avec un air complètement blasé avant de passer ma main dans mes cheveux avant de soupirer tout en balayant la salle du regard et en plaignant mentalement la petite Ashley qui me regardait d'un air amusant. Alàlà, elle voulait pas peau et j'en connaissais la raison. Ce qui était tout à fait normal. Se faire embrasser par un inconnu n'est pas forcément un plaisir, du moins ce serait mon cas pour moi, ce qui était plus que surprenant puisque lors de ce faux baiser j'y avais pris goût. Au bout d'un moment, j'orientai mon regard vers la petite princesse et resta un instant sans rien dire, me contentant juste de le regarder avec curiosité, du moins c'est ce que je pense.

C'est vrai qu'elle m'intriguait cette fille et le fait qu'elle ne me laissais pas de marbre me turlupinait et ne me laissais pas une seule fois songer à autre chose que cela. Je voulais une réponse à tout ce bazar et je le sais bien, je ne l'aurais pas avant une éternité. Pas si chiant que ça, je préfère attendre les choses avec patience. Il y a quelques minutes, la miss semblait sur ses gardes ou plutôt sur la défensive. Une drôle d'impression s'était faite en moi, celle qui me poussait à croire qu'elle souhaitait me défendre. Ce qui serait étonnant je l'avoue. Mais bien que cela soit un geste plutôt sympathique, j'étais un grand garçon qui savait se défendre seul.

Oui. J'avais oublié un instant les furries un peu trop près de nous en cet instant.
J'aimais bien me sentir serein et trop entouré ne me laissait pas ce droit-là.

Finalement, je décidais de me lever à nouveau pour aller prendre délicatement la main de la tant convoitée afin de l'attirer dans un coin en prenant bien le soin de faire comprendre d'un simple regard, que je tenais à être tranquille au fanclub qui marmonnait toujours autant mais sans approcher. Une fois plus ou moins seul avec je regardais à nouveau la petite blonde mais cette fois, sans ignorer un étrange malaise s'emparait de moi. Embrasser plus ou moins son amie était plutôt gênant mais sur le coup je n'y pensais pas.

Amie ? Je la considère donc réellement comme une amie ?

-Hum...Sorry miss. Je t'avoue que vu qu'ils me cassaient les pieds, je n'ai pas du tout fais attention à ce que je faisais.

Je marquai une pause :

-Mais je l'avoue. Ce n'était si pas désagréable...

Mon honnêteté me perdra. Mais le truc, c'est que je n'en ai complètement rien à faire ! Je lui disais clairement ce que je pensais même si la demoiselle risquait de me tuer. Et puis, ses réactions sont vraiment drôles.
Je lui adressai un sourire avant de regarder dans la direction des furries qui semblaient s'être légèrement approché. Aïe, eux ils me cassaient la tête,


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Lun 7 Nov - 15:05

Un étrange vacarne
Bon rien de mieux que de compter en ses amis un sniffeur de fleur au cœur tendre~
Ne sachant que faire, une envie de meurtre, mais de qui ? De mon cher phylli' a coté de moi ou mes fan désespérant, ou bien alors serait-ce les deux je ne sais pas.

Je me mis en mode observation, car oui, cela servait toujours d'observer autour de nous, savoir déjà si la solution fuite était envisageable, car oui, le quotidien d'une personne ayant des fans n'est pas de tout repos, surtout une personne qui ne les aime pas du tout.

Alors je ne suis pas adepte des rumeurs, mais de la a penser que le « sniffeur de fleur » n'était autre que phylli', oui, j'avais décidé de l'appeler comme ça, cela me plaisait drôlement, bref revenons à nos moutons, j’utilise cette expression même si je la trouve étrangement stupide, bon passons donc j'avais entendue qu'une certaine personne aimait sniffer des fleur, enfin un de mes fans m'avait interdit de l'approcher et maintenant, on me dit que mon « ami » est-ce sniffeur en question... Je le trouve de plus en plus intéressant comme garçon !

Mais non enfin pour en revenir à l’option fuite, je crois que le moment et bien choisi pour fuir, car phylli' ayant sans doute envie de fuir mes fans, il commençait a n’emmener loin d’eux en me tenant pas le bras,

« Eh oh calme toi, je ne sais pas pourquoi tu m'as embrassé, mais j’espère que tu ne me compares pas a une fleur, ce que tu as l'air tant d'aimer vu ta réputation ! »

Oups, je posais ma main sur ma bouche, qu'elle bêtise, je viens de sortir je n'ai pas dans mes habitude de ne pas réfléchir avant de parler, mais lui, mon chère Phylli' sniffeur de fleure ne me laissais vraiment pas indifférente et je trouvais sa vraiment perturbant.

Bon maintenant, je n'attendais pas sa réaction sachant qu'il ne risque pas de prendre ma remarque avec un grand sourire.

Mais bon après tout n'es-ce pas sa qui m'as plus chez lui des le début?Si un peu même si cela allait maintenant causé sa perte tragiquement tuer par des...pots de colle, oui il n'y avait que se terme la que je pouvait employer, car des fans je n'en ai pas et puis je ne trouve pas ce qu'il me trouve, il ne connaisse rien de moi il crie sur l'ignorent a mes coté mais au final ne sont-il pas ignorant eux aussi?Il ne connaissent rien de moi après tout, il ne connaisse de moi que ce que j'avais envie de leur faire croire point final.

Une fois plus loin, je cru être sauver mais en vain, ils sont partout, eyt ne me laisseront jamais,
Un frisson m’emparai, j’espère être capable de m'en débarrasser un jour, il faut garder d'espoir !
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50

Feuille de personnage
Présentation:
Boîte aux lettres :
Liens:
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Lun 7 Nov - 19:20

Proximités
Lorsque tu rentres dans son jeu..


Visiblement,

mademoiselle Ashley ne m'en voulais pas de l'avoir attiré dans un coin, là où nous étions plus ou moins seul mais pas à l'abri des regards mais sûr au moins qu'ils n'entendent pas ce que l'on avait à se dire. Je remarquais que la demoiselle toujours en mode défense, observai les alentours mais surtout les fans qui la surveillait de loin. C'est sûr : elle ne les aimaient pas. Pourquoi ? Question sans doute ridicule aux yeux des gens mais pourtant elle ne l'était pas réellement. Lyli ne cachait guère son aversion pour les fans alors que la plupart des célébrités, eux le faisait avant de péter un câble monumental. Que s'était-il passé pour qu'elle ne les aiment pas à ce point ? Bonne question parmi tant d'autres. Je n'arriverai donc jamais de penser à autre chose qu'elle ? Quel obsession démesuré et ceci n'est point de l'amour mesdames et messieurs ! De l'intrique, du doute ou encore de l'admiration mais non de l'amour pour la simple raison que je ne connais qu'a peine cette si jolie petite starlette et que je n'ai jamais cru au coup de foudre.

Tout de même, je me torturais bien trop l'esprit pour toutes ces bêtises mais je ne pouvais faire autrement. Avec rage, je me mordis la langue pour ne pas sortir de bêtises à nouveau, tout en ne sachant que dire à Lyli...Qui continuait à scruter les environs, bon dieu, ne lâchera t-elle jamais l'affaire ? Peut-importe, c'était tout elle. Bien sûr que je parle comme si je la connaissais depuis des lustres. Puis, celle-ci vint sortir une bêtise auquel je ne m'y attendais pas et passait très vite sa main sur sa bouche, comme honteuse. Sniffeur de fleurs ? Ah oui, ce surnom tant adorable je l'avais eu à cause d'un petit incident qui risquait de me suivre toute ma scolarité. Je tenais à remercier Emma en cet instant. Rien qu'elle. Aussi étrange que cela puisse paraître pour certain, sa petite mesquinerie ne fut pas mal prise de ma part. Au contraire j'en riais un peu plus tard, avant de me reprendre en inspirant et en expirant et relevait la tête vers elle, un petit air sans aucun doute amusé et peut-être malicieux en me rapprochant d'elle tout en prenant ses longs cheveux d'or dans ma main et en jouant avec:

-Je t'ai sans doute embrassé pour me venger d'eux tout en profitant tout de même un peu et...

Je souriais un peu plus, si elle voulait parler de fleur et bien pourquoi ne pas continuer ?

-Pourquoi comparer à une fleur une jeune fille étant elle-même l'une de ces si belles créatures de ce monde ? Aussi délicate et magnifique qu'elles.

Je me mis à rire en silence en l'observant un instant et de constater que l'on étions bien proches. Tenté de l'embrasser à nouveau ? Le serais-je ? Je n'en savais strictement rien mais je ne pouvais pas me cacher que notre proximité faisait son petit effet sur moi. Complètement dingue. Parfait pour me décrire en cet instant et indifférent aux regards des fans tout à fait envieux.

J'étais bien trop occupé à plonger mon regard dans celui de Lyli qui elle, me forçait sans doute inconsciemment à ne pas baisser les yeux.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reporter de l'extrême
avatar
Messages : 155
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   Mer 19 Avr - 15:28

Des nouvelles ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hier, je ne te connaissais pas, aujourd'hui je ne te connais pas, demain, je voudrais te connaître ...[pv Lyli]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aujourd'hui, je fais la fête, demain, je n'en sais rien... ♫ - Elena K. Collins Feat Rosie Tupper.
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...
» Bijoux d'hier, bijoux d'aujourd'hui...
» REFRAINS D'HIER ET D'AUJOURD HUI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fedelmid :: Fedelmid :: Espaces Neutres :: Salle de Repos-
Sauter vers: