AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue à Fedelmid
Amuse toi bien sur le forum !
Un évent est en cours
Pour plus d'infos rendez vous ici !

Partagez | 
 

 Kaled, esprit éclairé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 20
MessageSujet: Kaled, esprit éclairé   Dim 21 Déc - 19:40

(deuxième fois... Génial, juste perdu un peu ma motivation là x) )


 

 
Kaled Os'haofora

 
 

 
Informations

  Nom Complet :: Kaled Darwish Monpoke Os'haofora (aussi appelé Kaled)
  Surnom :: Kaled
  Date de Naissance ::  Jour du Solstice d'hiver: 21 Décembre
  Race :: Idessyam
  Sexe :: Mâle
  Âge :: 18 ans
  Orientation Sexuelle ::  apparemment Hétéro
  Classe ::  Hurlevent
 Année de Cours :: 8ème Année
 
Derrière l'écran

  Comment as-tu découvert le forum :: Je ne dirais rien
  Comment le trouves-tu ::  Trop rose (mais comme je l'ai déjà dit je cherche la petite bête x) )
  Tes disponibilités :: Tous les jours, en fonction du niveau de coolitude du fow
  As-tu lu le règlement ? ::  Oui
   Si oui la preuve :: Et vas-y qu'il y a un code... Encore un code Y-Y /va se pendre/
  Autre ::  Vous voulez tous ma mort T-T
 
 
 
Miror, miror



Différent. J'ai toujours été différent, différent de ma mère, de mon père, de mes amis... Seul mon Oncle me ressemblait, et la raison de cette ressemblance resta pour moi un mystère, encore aujourd'hui- Avec nos longs cheveux verts, une touffe indomptable, nos yeux d'un bleu profond dans lesquels on pouvait aisément s'y noyer, et ce regard effrayant, totalement vide, qui ne faisait que refléter la personne qui me faisais face... Des caractéristiques que moi et Oncle partagions depuis bien des années.
J'ai toujours été différent, et je le resterais sûrement.
Des traits fins, presque féminins, un corps frêle et petit, très différent de ceux de mes proches qui étaient bien plus grands et forts par nature, et sur ce, même lui était différent. Je n'ignorais pas posséder un certain charme, loin d'en être intimidé, j'en profitais d'ailleurs avec une certaine jouissance sur les membres de mon entourage, mais le plus souvent, mon regard insondable suffisait à faire naître un malaise clairement perceptible au fond de leurs yeux.


 
Spirit



Le regard dans le vide, cet éternel insondable et implacable regard, un étrange sourire béa aux lèvres qui n'a pourtant rien de disgracieux, voila comment vous risquez de me surprendre si vous m'observez à mon insu.
Vous pourriez alors penser que je suis ce genre de personnes: rêveuses, timides, le silencieux sans cesse assis au fond de la classe en attente de la sonnerie pour s'enfuir de cette classe et s'assoir près d'un arbre pour écrire des poèmes.
Vous feriez alors fausse route, totalement. Car bien plus qu'un peinture prédéfinie, je suis comme vous tous, un être aux multiples facettes.
Hautain, froid, vous regardant de haut, mes yeux saphirs vous transperçant de part en part, et un sentiment de menace vous envahissant progressivement alors que je ne reflète que votre propre image. Voici une description qui me correspond bien mieux. Beaucoup me trouvent "désagréable", "distant", "blessant", peut-être est-ce vrai? Après tout, qu'est-ce que j'en sais? Je peux aussi bien me montrer impulsif, violent et effrayant que doux, effacé et serein. Des contrastes? Il s'agit bien là de deux choses totalement différentes, opposées même si j'ose dire, mais c'est bien la réalité, et vous aussi arriveriez à ce genre de paradoxe si je vous demandais là, tout de suite, de vous décrire sans me sortir les habituelles phrases toutes faites que l'on présente devant une classe remplie. Je ne suis pas qu'une illusion, je suis réel, et bien que je ne suis pas humain, sur ce point je m'en rapproche: les humains sont complexes, et celui qui dira le contraire est bien fou et inconscient.

Si vous venez me parlez un beau jour dans le but de... De "sociabiliser" par exemple, quelle que soit la façon dont vous m'abordez, je trouverais un moyen de retourner ces belles paroles contre vous, et vous retournerez bien vite à votre place: loin de moi. Mais à vrai dire, vous éloigner n'est ni mon but ni mon plaisir, c'est simplement une habitude que j'ai acquise il y a bien longtemps, une sorte de "test" visant à savoir qui de ceux qui m'entourent sont hypocrites, et lesquels ne le sont pas. Si vous restez auprès de moi, si vous persistez à vouloir me connaître, ou si le hasard a voulut que je vous revoit, alors vous avez "réussis le test", seulement, l'heure n'est pas au repos, et accrochez-vous, car je ne m'arrêterai pas pour si peu à moins que je ne l'ai décidé. Et seulement, je dis bien seulement après, vous pourriez peut-être découvrir une nouvelle facette de mon caractère.
Espiègle celle-ci, amusante, tête brûlée, provocatrice peut-être. Encore un contraste? Voyons! N'avez-vous donc toujours pas compris?
Car après tout, je reste un être vivant qui est loin d'être parfait, qui a parfois besoin d'une montée d'adrénaline ou de passer du bon temps, loin de mes habituelles idées noires, ce qui arrive assez souvent en fait. Je suis plutôt vif lorsque les situations commencent à devenir intéressantes, mais il est vrai que nombres de personnes ont du mal à me faire sortir de mon mutisme habituel. Et pourtant ce n'est absolument par contre eux, mais vous verrez bien, quand viendra votre tour. Vous en serez sûrement quelque peu déstabiliser.

 

 
Diary



Mon histoire mon histoire... Beaucoup se sont posés la question, cette question, la plus ancienne question dés lorsqu'on me rencontre. Voulez-vous vraiment que j'apporte quelques lumières à vos lanternes? Supposons que votre réponse est oui, et que les conditions s'y prêtent: écoutez-bien, je ne le répèterais pas.
J'ai toujours été enfant unique, aussi loin que je m'en souvienne, jamais personne ne me rendait visite jusque tard dans ma vie qui commençait tout juste, les seules personnes que je côtoyais étaient mon Oncle, ainsi que d'autres adultes dont j'ignoraient jusqu'au nom, mais qui avaient élus domiciles dans les nombreuses chambres de "chez moi".
Mes parents? J'aurais aimé les connaître, ou peut-être pas... Peut-être aurais-je simplement aimé un peu de compagnie dans cette "maison" trop grande?
Je n'étais pas seul, pas au sens propre du terme, mais au fond de moi je ne ressentais pas de réel attachement à quoi que ce soit, et à cela, même les immenses salles de jeu, remplies de trésors en tous genres et de jouets à en faire baver tous les enfants n'y pouvaient rien.
Comment je pouvais donc savoir que je ne ressemblais pas à "ma famille"? Les photos. Un beau jour, alors que mon oncle était encore une fois en réunion, je me promenais comme à mon habitude dans les immenses couloirs vides qui composaient ma demeure. Mes pieds nus résonnaient sur le carrelage froid qui parcourait le sol de tout mon univers, et le plafond à plus de huit mètre de ma tête me surplombait comme toujours, m'enfermant inévitablement ici. Malgré le fait que j'avais passé toute ma vie ici, il me semblait encore tout ignorer de cet endroit, et chaque nouvelle porte me semblait comme une nouvelle aventure, et chaque nouvelle salle cachait d'inavouables secrets qu'il me plaisait de découvrir. Ce fut une énième bibliothèque qui attira mon attention ce jour-ci, et lorsque je poussa la massive porte de toutes les forces que mon jeune âge m'offrait, je découvrit un univers sombre, des centaines de livres qu'il me tardait de lire, une salle entièrement de bois sur deux étages qui contrastait avec la pierre qui couvrait chaque centimètres de cet endroit ou des moquettes aux couleurs enfantines que mes salles de jeux possédaient.
Je m'étais avancé dans l'obscurité, laissant le temps à mes yeux à s'habituer au noir avant de m'approcher d'une table, me levant sur la pointe des pieds pour observer ce qui y avait été déposé, découvrant avec une excitation rare un livre illustré par de magnifiques images. Des images dont je ne comprendrais le sens que plus tard, lorsque Oncle découvrit que j'avais rapporté cet album photo dans ma chambre bien trop vide.

Lorsque je fut en âge d'écrire et de raisonner suffisamment, je me suis mit à écrire divers choses: histoires, romans, mes rêves et mes cauchemars... Je m'imaginais déjà sortir un jour de cette demeure qui était devenue ma prison, quelles seraient mes réactions? Les personnes que je rencontrerais? Seraient-ils comme moi?

J'ai toujours été différent, mais j'ai compris que dorénavant, je ne l'étais plus tant que cela.

 

  © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
 


Dernière édition par Kaled Os'haofora le Dim 15 Fév - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Attention, elfe mordeuse
avatar
Messages : 448
MessageSujet: Re: Kaled, esprit éclairé   Dim 21 Déc - 19:47

Trop de philosophie mais bienvenu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 547
MessageSujet: Re: Kaled, esprit éclairé   Dim 21 Déc - 21:41




Félicitations, Tu es VALIDÉ



Tu rejoins la classe Hurlevent

Bienvenue parmi nous Kaled Darwish Monpoke Os'haofora ! Tu es maintenant Validé, ce qui te donne accès au forum entier, et notamment à la partie consacré au RP, ainsi qu'au Flood. Mais n'allons pas trop vite en besogne tu veux ? Il y a quelques endroits où tu dois impérativement te rendre avant de faire le fou un peu partout.
Si jamais tu n'as ni amis ni curly, alors va faire un tour par ici, tu pourras y faire quelques connaissances : ce sont les demandes de liens !
Si tu n'es pas capable de discuter avec des gens sans tout organiser au préalable, rends-toi par : ce sont les demandes de RP.
Et enfin, pour pouvoir décider de tes éventuels colocataires, rends-toi à cet endroit. Parce que c'est dur de supporter une année entière des gens que tu ne peux pas encadrer !
Allez, un dernier truc pour la route ? Oui ! Pense bien à remplir ton profil, notamment pour qu'on connaisse ta classe, c'est important, et n'oublie surtout pas de venir recenser ton avatar par là !

Bon jeu !
Validation
FICHE © SUNHAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fedelmid-rpg-test.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kaled, esprit éclairé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaled, esprit éclairé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chenille cherche esprit éclairé ou malsain [Cajsa]
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fedelmid :: Who are you ? :: Présentations :: Présentations terminées :: Hurlevent-
Sauter vers: